Clairette de Die

Éclosion de saveurs

LA CLAIRETTE DE DIE

Les AOC

Effervescents ou pétillants

La Clairette de Die est la plus connue et la plus ancienne de toutes les AOC du Diois (elle l’obtint en 1942). Elle partage depuis quelques années son prestige avec trois autres vins effervescents et tranquilles, bien que les volumes produits ne soient en rien comparables. En 2005, le Coteaux de Die était produit à 144 hectolitres, contre 86 400 hectolitres pour la Clairette, soit 600 fois moins !

Spécificités des trois AOC

  •  Le Crémant de Die : à l’origine, ce vin blanc brut effervescent était fabriqué à partir du seul cépage clairette. Aujourd’hui, l’aligoté et le muscat entrent également dans sa composition et lui confèrent ses arômes de fruits verts. AOC depuis 1993, il s’élabore grâce à la méthode traditionnelle, dans laquelle on observe une première fermentation en cuve et une seconde en bouteille. Idéal à l’apéritif ou au cours d’un repas.
  •  Le Coteaux de Die : ce vin blanc sec tranquille est élaboré à 100 % avec le cépage clairette. Tout comme le Crémant, il obtient son AOC en 1993, mais sa production reste très faible. Il se caractérise par une robe couleur or avec des reflets verts et se boit frais en accompagnement, par exemple, de fruits de mer.
  •  Le Châtillon-en-Diois : c’est le seul vin qui se décline en blanc (aligoté et chardonnay), en rouge et en rosé (gamay, pinot noir et syrah). Vin tranquille, il décroche son AOC en 1975. Sa production en rouge et en rosé est limitée aux vignes qui entourent le village du même nom, tandis que le blanc est produit dans treize communes. Le rouge accompagne bien les viandes rouges, et le blanc les viandes blanches. Le rosé est agréable en apéritif.